Icônes - Tome 1, de Margaret Stohl


Tout a changé depuis le jour du Jour. Le jour où les fenêtres ont explosé. Le jour où l’électricité a été coupée. Le jour où la famille de Doloria a été frappée par la mort. Le jour où la Terre a perdu une guerre dont elle ignorait qu’elle était en cours. Depuis, Dol vit une existence simple à la campagne, à l’abri des Icônes et de leur terrifiant pouvoir. Mais elle ne pourra pas se cacher éternellement de la vérité. Elle est différente. Elle a survécu. Pourquoi ? Dol et son ami de toujours, Ro, sont arrêtés et emmenés à l’Ambassade, au large de la cité tentaculaire autrefois appelée Cité des Anges. Alors que Ro et sa compagne de détention, Tima, se débattent contre leurs ravisseurs, Dol se retrouve irrésistiblement attirée par Lucas, le fils de l’Ambassadrice. Les quatre jeunes gens ignorent encore le lien qui les unit réellement. Car leur rencontre n’a rien d’une coïncidence. C’est une conspiration. Sous le règne des Icônes, Dol, Ro, Tima et Lucas découvriront que leurs émotions incontrôlables, qu’ils ont toujours considérées comme leur plus grande faiblesse, pourraient bien constituer leur plus grande force.




La chronique de Sophitiä :


En voyant que Margaret Stohl allait sortir un roman dystopique à elle seule, j'ai été intriguée. Je n'avais pas particulièrement aimé la saga des Enchanteurs qu'elle a écrit avec Kami Garcia aussi je voulais savoir ce que valait sa seule écriture.

Je dois avouer que j'ai un peu été déçue par ce premier roman. Le résumé donne vraiment envie mais la façon dont l'histoire est écrite calme vite les ardeurs. De nombreux points m'ont gênée pendant ma lecture, que les aspects positifs ont eu du mal à combler. 


Ce que j'ai le moins apprécié :

On est noyés sous un flot d'informations sans toutefois comprendre grand-chose à ce qu'il se passe. On sait qu'il est arrivé une catastrophe, le Jour, qui a entraîné la mort de très nombreuses personnes ainsi qu'un blackout mondial. Cependant, même après avoir terminé le livre, certains termes restent flous : on apprend que Doloria fait partie de la Mission des Glaneurs, or, je en sais toujours pas ce que cela signifie !

Les relations entre les personnages ont été compliquées par l'auteur alors qu'elles étaient tellement simples au départ ! Deux couples formés par l'enfance, d'un côté Dol et Ro et de l'autre Lucas et Tima. Dol aime Ro mais n'ose pas se l'avouer, ni lui avouer quand elle comprend que Ro l'aime en retour. Ce que je n'ai vraiment pas compris c'est que l'on voit pendant tout le roman que la relation Dol/Lucas est très étrange : autant elle lui fait confiance au début, puis elle se méfie de lui, puis il y a trahison d'une part, re-méfiance etc. Bref, aucune vraie amitié dans tout ça, et encore moins de l'amour. Alors pourquoi, pourquoi avoir fait un épilogue pareil? Je ne veux pas dévoiler ce qu'il se passe, mais il faudra VRAIMENT m'expliquer cet épilogue ! On dirait qu'il s'est passé des années entre la fin du livre et l'épilogue, alors que non, il ne s'agit que de quelques semaines. Le personnage de Lucas est le plus difficile à comprendre, je ne sais pas vraiment quel est son rôle ou son but. On ne sait pratiquement rien de lui; je ne sais pas si je dois le plaindre, avoir peur de lui, le haïr... J'espère que tout cela sera approfondi dans un prochain tome !


Ce que j'ai apprécié :

L'action est cependant au rendez-vous, Doloria est tout de suite plongée dans les ennuis de par sa nature qu'elle ne comprend guère. Le fait d'avoir mis à chaque fin de chapitre une page d'un rapport est très intéressant. On en apprend ainsi d'avantage sur les personnages, informations que ne peut pas nous donner Dol, sur les Ambassadeurs et sur la situation actuelle.

On veut vraiment savoir qui sont ces Seigneurs, pourquoi ils ont choisis notre planète et surtout ce qu'ils comptent en faire ! Quel est le rôle des ambassadeurs, aussi?


En bref, malgré les points négatifs, on arrive à rentrer dans l'histoire rapidement, et on essaye d'aider Dol dans son aventure, on veut comprendre comme elle ce qu'il se passe et sauver sa planète. Tout ce que j'espère c'est que certains points soient approfondis dans une suite.


Merci beaucoup à Sophitiä pour son aide et pour sa chronique :D !!


 
 

Libellés : ,