Les Sortilèges du Passé de Marianne Curley


  "Kate n'est pas une fille comme les autres. Elle possède des pouvoirs que nul ne soupçonne. L'arrivée de Jarrod, un nouvel élève au regard hypnotique, va changer son existence. Qui est cet étrange garçon, et quel est ce don puissant qu'elle devine en lui? Plus inquiétant, Jarrod semble être la victime d'un terrible sortilège qui pèse sur sa famille depuis des siècles..."

   J'ai lu ce livre il y a très longtemps. Je devais avoir entre 12 et 14 ans. Mais je tiens vraiment à vous le présenter, car ce fut un de mes premiers coup de cœur. Je l'ai lu, relu et re-relu je ne sais pas combien de fois, dont une récemment, et peux donc affirmer que je le connais par cœur lol.

   Cependant, je vais commencer par vous dire ce qui m'a déplu à la relecture de ce livre. C'est un livre que je ne conseillerai pas aux amateurs d'histoire de mâles beaux et fort (à près tout c'est une collection junior), car Jarrod, le personnage principal masculin est un pauvre type tout mou tout mou ! Il a peur d'à peu près près tout ce qui ne suit pas ses règles de vie, et la chose qui compte le plus pour lui est de se faire accepter par une bande superficielle et ridicule. Il est également extrêmement maladroit, ce qui peut être attendrissant d'un certain point de vue... Mais tout l'intérêt de ce personnage est son évolution. Dans les premières pages, nous rencontrons un type tout mou et très énervant, pour terminer le roman avec un jeune homme plus fort, sûr de lui, totalement différent. Cette évolution est longue et progressive, et on apprend à aimer le personnage malgré tous ces affreux défauts, qui finissent par disparaitre.

   Quant à Kate, c'est une sorcière. Elle est donc différente et à part des autres élèves. Mais derrière l'image qu'elle veut donner d'elle même d'une fille forte, qui ne se préoccupe pas des autres, se cache en réalité une jeune fille comme beaucoup d'autres; une fille fragile mais courageuse, qui aimerai se sentir acceptée au moins une fois dans sa vie. Sa mère la abandonnée, elle ne sait pas qui est son père, et elle a été élevée par sa grand mère. Les autres élèves la tiennent à l'écart, l'accuse de magie noire (excepté Hannah, sa meilleure amie). Et Jarrod, ce pauvre imbécile, ne fait pas mieux. L'attirance mutuelle entre Jarrod et Kate est très forte. Mais celui-ci a tellement peur de ne pas s'intégrer, que malgré les moments passé ensemble dans les bois ou chez Kate, malgré son attirance et malgré le mal qu'il a conscience de faire à Kate, il l'ignore totalement au lycée... Il ne croit pas à ces histoires de sort, de malédiction, de sorcellerie, et la traite de cinglée. Ce qui n’empêche pas Kate de l'aider et de l'aimer.

   Le roman est divisé en trois parties : les deux premières parties, Le Vent et Le voyage, forment chacune à peu près la moitié du livre, la troisième, Le Retour ne faisant qu'une dizaine de pages.

   La première partie se passe dans le présent. Elle nous raconte la rencontre entre Jarrod et Kate, on apprend à connaitre leurs vies respectives, tous les malheurs vécus par la famille de Jarrod, maudite depuis des générations... On suit petit à petit leur relation, qui au début semble évoluer, puis reste stagnante, seule la situation de Jarrod évolue réellement.

   La deuxième partie, la meilleure selon moi, se situe dans le passé. Grâce aux pouvoirs puissant de Jillian, la grand-mère de Kate, Kate et Jarrod se sont retrouvé projeté à travers l'espace-temps. Ils ont pour but d’empêcher le sorcier qui a maudit la famille de Jarrod de lancer cette malédiction. On se retrouve alors plongé dans un univers anglais moyenâgeux, ou Jarrod rencontre ses ancêtres, la famille du seigneur cruel et sans pitié, Richard. Il rencontre également Rhauk, le demi-frère du seigneur Richard, qui ne fut néanmoins jamais reconnu par son père. Il veut donc se venger de la famille de Richard, qui selon lui lui a pris ce qui lui appartient (Rhauk étant l'ainé, il aurait du être le seigneur de la région et recevoir les terres et le château de son père). C'est un puissant sorcier, un sorcier comme Kate n'en a jamais vu. Vingt ans auparavant, il était tombé amoureux d'une jeune fille nommée Eloïse. Mais son frère Lionel, l'ainé de Richard, était lui aussi amoureux d'elle. Eloïse choisit Lionel. Il se marièrent, mais, lors de la nuit de noce, un étrange corbeau, gigantesque, avec des yeux humains, enleva Eloïse. Le lendemain, il la rendit à sa famille, mais entre-temps, il avait abusé d'elle et l'avait mise enceinte. Lionel et sa femme on ensuite fuit la région, laissant l'héritage familial à Richard. Mais si Rhauk veut sa vengeance, il veut aussi récupérer ce qui lui est dû. Il enlève donc Kate, de la même manière qu'il avait enlevé Eloïse, et décide d'en faire sa reine des ténèbres (tiens bizarre... un type très sombre et meurtrier, qui peux se transformer en corbeau et veux une reine des ténèbres... les Damon sont plus anciens que je le pensais ;)). C'est dans cette partie que l'évolution entre Kate et Jarrod, et l'évolution de Jarrod lui-même, prend le plus d'importance, car Jarrod veut délivrer Kate, et pour cela, il doit combattre Rhauk. Il doit donc prendre conscience de son propre pouvoir, qu'il avait jusqu’à-lors nié, et s'entrainer.

   La troisième partie est quant à elle une sorte d'épilogue sur le retour dans le présent de nos deux héros.

   En définitive, c'est un livre que je conseille vivement. Certes, il n'atteint probablement pas le niveau des black moon, mais l'histoire est prenante et je pense qu'elle mériterai d'être reconnue. Le gros point fort de ce roman, est qu'il est à la fois raconté du point de vue de Kate et de celui de Jarrod. On passe de l'un a l'autre à chaque chapitre, ce qui nous permets d'explorer et de bien comprendre les deux personnages. Aujourd'hui, mon  point de vue est différent (ben oui... on rajeunit pas lol) mais ce livre reste malgré tout un roman que j'adore relire de temps en temps, et j’espère que certains lui donneront une chance et l’apprécieront :)

Libellés : ,